Royal School of Needlework, Certificat de broderie manuelle et technique, Broderie crewel jacobéenne

J’aurais dû commencer mon blog avec ce billet au lieu de l’avoir commencé in medias res de mon travail en appliqué, mais ceci dit, en été 2015 j’ai fini le premier des quatre modules exigés par la Royal School of Needlework pour leur certificat en broderie manuelle et technique.  Lors des modules, je n’avais pas l’habitude de prendre des photos quand je travaillais sur mes pièces, alors je ne peux que présenter les pièces finies de mon travail du certificat.

C’est un vrai plaisir d’apprendre chez la Royal School of Needlework (R.S.N.). Les formatrices et formateurs sont tous excellents et cette institution est résolue dans le maintien et l’avancement de leur excellent niveau de techniques de la broderie.  Je recommande sans hésitation l’inscription d’un atelier de jour (si vous êtes en Angleterre), ou commencer l’une de leurs qualifications, soit à Hampton Court (Londres), soit dans un de leurs centres satellites au Royaume-Uni, soit en-ligne. Le premier module de leur programme est basé sur la broderie crewel jacobéenne.  La broderie jacobéenne est un style de broderie développé pendant le premier quart du dix-septième siècle sous le règne de Jacques Ier d’Angleterre.  Etant une broderie crewel, on travaille traditionnellement avec de la laine crewel sur du lin.  Ceux qui suivent ce module créeent un motif autour d’un arbre de vie et peut incorporer un animal ou insecte ainsi que de la flore.  Ces éléments sont normalement inspirés des motifs stylisés et typiques de l’époque jacobéenne, influencés par les motifs trouvés sur les chintz indiennes.  La palette de couleur est aussi limitée et pendant la conception du dessin, un certain nombre de points obligatoires sont inclus.  Ci-dessous se trouve une photo de ma pièce complète.

Pièce complète

Si on divise le dessin en sections, l’image à gauche présente le bas de l’arbre de vie, ce qui est le premier élément à faire dans le dessin.  On emploie un point de tige élevé (bonne introduction en anglais de ce point sur le site de Mary Corbet : https://www.youtube.com/watch?v=7sn10YPHxRQ).  Je dois avouer que je l’ai trouvé un peu difficile à faire (probablement parce que c’était le premier point que j’ai appris), et plus tard j’ai rempli l’aperture en bas avec des points de nœud.  L’image à droite présente la feuille qui se trouve au bout de l’arbre de vie.  Celle-ci réunit du treillage en bas, avec un contour en point pékinois.  Ce joli point se nomme aussi « le point défendu » ou « le point aveugle » car les brodeuses et brodeurs qui employaient ce point dans l’embellissement des habits des empereurs Han devenaient parfois aveugles après avoir travaillé ce point délicat pendant des heures interminables.  Une autre vidéo de Mary Corbet sur ce point se trouve ici : https://www.youtube.com/watch?v=nxaW4A8pVFw.  La moitié supérieure contient trois veines en point de tige embelli avec des points granitos et le contour supérieur est fait en point de boutonnière.

Ensuite, j’ai travaillé la grenade (image à gauge).  Il y a du treillage au centre, entouré du point fendu.  Les parties extérieures représentent mon premier essai en passé empiétant.  Ce n’est pas très régulier, et même aujourd’hui je le trouve difficile à maitriser complètement.  Les petites feuilles en haut et en bas du fruit sont faits en points de plume, points crétois et points Vandyke.  Le point crétois était le plus difficile à faire, et même aujourd’hui je ne le maitrise pas.  Il est l’un des points que je dois répéter implacablement, mais il m’a certainement donné des cauchemars lors de cette pièce !  La vigne est faite en points de chainette.  La fleur à gauche est un meilleur essai du passé empiétant.  Comme d’habitude, j’ai fait un contour en point fendu afin de produire un bord bien défini.  Ensuite, j’ai brodé un rang de passé empiétant, où je sors l’aiguille de l’intérieure de la forme et je la pique au-dessus du bord en point fendu.  Une fois le rang établi, les prochains rangs ressortent du premier rang (en fendant les points de ce rang) et l’aiguille pique dans le dessin.  La partie en orange clair dans la fleur est faite en points boutonnière. 

La crête et le bec de l’oiseau ci-dessus sont faits en points de plumetis (effectués sur un bourrage préalable) tandis que les points de nœud forment l’œil et les détails du visage.  Je pense que j’ai bien réussi au passé plat empiétant dans la poitrine de l’oiseau et l’aile se constitue d’une forme égale de treillage entourée de deux rangs de points de chainette.  Des points de poste et des points de nœud forment les pattes.  J’étais moins content avec les plumes de la queue faites en points de poste pour les plumes extérieures (ce point me semble trop lourd ici) et les plumes intérieures faites en points mouche.  Le point mouche peut être difficile aussi puisque plus on en fait, plus il commence à se conduire pas comme on le voudrait et il prend des proportions peu désirables.  Je devais les défaire plusieurs fois et ce point est aussi un autre point que je dois répéter davantage.  Les vignes sont faites en points de chainette (des fois surjetés), décorés avec des points de nœud (j’ai commencé à aimer les faire).  Au sol, j’ai construit une petite colline avec un point de corail et en dessous se trouve plein de points de sable (ce que je trouvais très reposant à faire).  Il y a aussi des éléments décoratifs ici représentés par des points d’araignée et points arrière surjetés.

La broderie jacobéenne est une broderie charmante à travailler et depuis que j’ai fini ce module, j’ai fait deux autres pièces que je partagerai ultérieurement !

Categories Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close