Appliqué: 1ère étape

Bien que je puisse chercher dans mon passé de broderie et rédiger quelque chose sur mes ouvrages en point de croix, ce soir je pensais écrire quelque chose sur ce que je travaille actuellement.  La première module du programme de diplôme chez la R.S.N. c’est celle sur l’appliqué.  Il faut obligatoirement commencer le diplôme avec cette module et elle bascule un petit peu les brodeurs et brodeuses traditionnels de leur zone de confort.  Pourquoi donc ?  Au fait, l’appliqué est une technique très différente de celles apprises pendant le programme de certificat (j’en dirai plus dans des bulletins suivants), puisque l’intérêt principal d’un brodeur ou d’une brodeuse, n’est plus l’emploi du fil et aiguille pour faire des points qui créeront une image, mais l’application des tissus, l’un sur l’autre afin de créer un ouvrage.  Le terme en anglais est « Appliqué » et relève du verbe français « appliquer ».  Pour plus d’information sur cette technique, je recommande le livre de Kate Cross RSN Appliqué, Techniques, Projects and Pure Inspiration, ISBN 978-1-78221-188-4.

Pour la première étape, il faut choisir une image qui servira comme guide pour le dessin.  Puisque je débute dans cette technique, je ne me sens pas assez confiant de créer un dessin moi-même alors j’ai choisi une image déjà faite pour reproduire.  Lorsque je cherchais des images, je voulais choisir quelque chose avec un peu d’élégance puisque certaines œuvres en appliqué que je trouvais me rappelaient des petits bricolages en tissus qu’on fait en colonie de vacances (l’usage de feutrine ne m’impressionnait pas trop !).  Finalement, je me suis tourné vers le monde de l’art puisqu’une formatrice à la R.S.N., Kelley Aldridge, m’a suggéré qu’un tableau cubiste ou d’inspiration géométrique serait un bon point de départ pour mon premier ouvrage en appliqué.

J’ai finalement choisi la Guitare 1924 de Pablo Picasso, montrée ici :

Guitar

Pendant les vacances de Noël, j’ai commencé à penser d’abord comment déconstruire le tableau afin de le reconstruire à nouveau mais en tissus.  Comme première démarche, j’ai produit une copie en lignes de l’image imprimée et je l’ai élargie selon les mesures requises par la R.S.N. (40 cm²).  Ainsi la copie :

IMG_1157

Une fois satisfait avec les mesures, j’ai fait plusieurs copies avec lesquelles je pouvais déterminer les couches dont j’avais besoin.  En même temps, je devais également déterminer les tissus, le rembourrage, les cordes, les bordures et les fils à utiliser.  Ceci n’était pas facile puisque comme je ne couds pas régulièrement, je ne pouvais pas compter sur des restes de tissus qui trainaient dans des boites ou des tiroirs.  J’ai tenté ma chance sur un site web spécialisé en tissus : https://www.dragonflyfabrics.co.uk/ pour trouver la plupart des tissus dont j’avais besoin.  Ils vendent également des pièces plus petites et j’ai été vraiment content de ce qu’ils m’avaient envoyé.

La première « couche » était le fond qui, selon les instructions de la R.S.N., devait être travaillé sur un calicot de moyenne densité.  Le calicot est normalement écru, mais il ne correspondait pas exactement à la couleur de l’œuvre de Picasso.  Une formatrice de la R.S.N., Angela Bishop, m’a suggéré la teinture au thé.  J’ai utilisé trop de sachets la première fois et la couleur était trop sombre, mais le résultat du deuxième essai avec moins de sachets était nettement mieux et j’ai reproduit la teinte que je cherchais. Le voici le contraste (même si la photo est trop claire) :

IMG_1158

Il était impossible de trouver le tissu et le motif pour la deuxième « couche », alors je devais les produire moi-même.  Je devais teindre deux pièces de calicot avec la teinture textile Dylon à la main (gris charbon).  Une pièce devait être plus claire que l’autre, alors j’ai deviné un peu la quantité de teinture à utiliser, mais je suis très content des résultats :

IMG_1161

Une fois sèche, je me suis servi d’un stylo Faber-Castell en encre de Chine pour dessiner le motif qu’on voit dans le tableau de Picasso.  Heureusement le motif n’est pas trop compliqué et avec un peu d’entraînement avant d’essayer sur le tissu m’a permis de dessiner avec une certaine aise (et comme vous voyez sur la photo à gauche, je me passionne également pour les polars scandinaves!) :

Ainsi la première étape finie …ensuite c’était la mise sur le métier à broder et l’application des premières pièces…

Categories Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close